Créer un site internet

savourerlavie

  • Douceur de soi à soi

    S'offrir de la douceur... de la douceur... encore de la douceur...

    A soi, rien qu'à soi, rien que pour soi...

    Un temps pour soi, où rien d'autre ne compte que ce qui est là dans l'instant.

    Un temps où tout est observé sans jugement, même ses propres jugements.

    Un temps où tout est accueilli, comme on accueille un enfant pour le réconforter.

    Un temps qui passe, où tout passe, sauf l'essentiel.

    Un temps qui vit et se nourrit de vide.

    Un temps qui meurt et laisse-aller ce qui appartient au passé.

    Un temps qui crée un espace ami avec l'inconnu.

    Un temps qui laisse exister les désirs les plus subtils.

    Un temps qui crée dans l'invisible ce qui demain sera visible.

     

    Ce temps est venu. C'est maintenant. C'est ici.

    C'est partout. C'est tout le temps.

    Plus mon coeur s'ouvre, plus je perçois la douceur.

    Plus je perçois la douceur, plus je la vois.

    Plus je vois la douceur, plus je la renvois.

    Plus je renvoie la douceur, plus je la sens.

    Plus je sens la douceur, plus je la reçois.

    Plus je reçois la douceur, plus mon coeur s'ouvre.

     

    Et là... tout n'est plus que douceur. Non, la vie n'est pas dure.

    C'est la résistance à la douceur, qui est dure.

    C'est le manque de douceur, qui est dur.

    Il n'y a personne qui puisse nous donner la douceur que nous nous refusons.

    C'est un cadeau... de soi... à soi... renouvelable à l'infini !

    Que le monde est doux quand on est doux avec soi-même.

    Finie l'impuissance, c'est l'ouverture à l'infini des possibles.

    Nourris de douceur, nous sommes capables de répondre aux situations...

    Nourris de douceur, nous répondons avec le coeur.

    Et ce qui peut être fait, se fait.

     

    Si le coeur vous en dit, cette musique (voix et violon) peut vous accompagner sur le chemin de la douceur. Je vous laisse l'écouter, la ré-écouter, pour reconnaître et amplifier la douceur en vous. Bon voyage au pays de l'amour inconditionnel.

     

    Le monde vous dit merci. Il a besoin de chacun d'entre nous.

     

    (Ecouter cette musique sur soundcloud : https://soundcloud.com/emanuela-carl/douceur-de-soi-a-soi)

  • Le timing est parfait

    (voir la vidéo du chant médecine de la tortue, ci-après)

    La tortue n'est pas lente. Elle prend son temps. Elle prend le temps qu'il faut. Elle avance sûrement. Elle sait où elle va. Elle sait qu'elle y va. Elle a confiance.

    La tortue n'a rien à prouver. Elle fait avec ce qu'elle a. Elle fait avec ce qu'elle est. Elle est.

    La tortue est sereine. Elle se sent protégée. Sa vulnérabilité est évidente. Elle n'a rien à cacher. Elle se présente telle qu'elle est. Elle est présente.

     

    Après quoi cours-tu, toi? Pourquoi te dépêches-tu? Penses-tu arriver plus vite? Où veux-tu aller?

    Pose-toi là, deux minutes, à côté de moi. Oui, pose-toi. Là. Voilà. C'est pas bon, ça? C'est pas beau, ça? De quoi? Et bien, ça, là, tout ça, tout ce qui t'entoure. Regarde un peu. Oui, regarde. Regarde vraiment. Avec des yeux neufs. Avec des yeux malicieux. Vois-tu? Oui, ça donne envie de sourire. Souris-tu? Oui, ça donne envie de rire! Ris-tu? Et puis ça donne envie d'aimer. Aimes-tu? Tout cela, le monde, la Terre, les arbres, les barrières, les humains, les choses, les vents, les barrages, les ânes, les rivières, les arcs-en-ciel, les feuilles, les vers, les mots, les non... Tu les aimes? Est-ce que tu les aimes avec tes yeux? Est-ce que tu les aimes avec tes pieds? Avec ton estomac? Avec tes ongles? Est-ce que tes cellules les aiment? Regarde... Sens! Est-ce que tu dis oui à TOUT sentir? Est-ce que tu dis OUI? Est-ce que tu dis oui...

    Lentement mais sûrement

    ça prend le temps

    le temps que ça prend

    j'apprends

    attends

    entends

    comprends.

    C'est prenant, c'est marrant, c'est usant, c'est bouleversant.

    Et ça l'est tant!

    Le feu est ardent. On est dedans. Brûlant, tranchant, éclairant, transmutant.

    Quand verras-tu? Quand seras-tu?

    Ralentis. Reviens à l'intérieur. Chut! Silence, ça parle. Ton coeur qui bat. Patience, tu discerneras.

     

    Lire la suite

  • Fluidité

    J'invoque la fluidité dans ma vie.

    Quand les évènements paraissent contradictoires, quand je vois principalement les obstacles, quand je perds confiance dans l'abondance...

    Je regarde... en moi...

    Je sens... les parties de mon corps qui disent : "Non! Ca devrait être autrement!" Celles qui disent : "Je devrais mieux faire." Celles qui se taisent, qui ont peur de s'exprimer...

    Je regarde... en moi...

    J'entends... mes pensées. Celles qui croient à des concepts, celles qui s'attachent à des schémas, celle qui prétendent que je ne n'aurai pas ce qui me convient.

    J'écoute. J'écoute. Et je chante.

    Les yeux fermés, je regarde le film qui se déroule devant moi. Celui qui me déplaît aujourd'hui. Celui que j'ai créé.

    Je vois. Je chante.

    Je sens. Je ris. C'est beau.

    C'est beau parce que c'est moi. Le film, le scénario, les personnages... Je me reconnais.

    Je ris. Tout tombe. Tout s'écroule.

    Reste... la joie et la fluidité.

    Que demander de plus? Tout est déjà là.

    Alors... je choisis de tisser ma vie telle que je la rêve... et non telle que je la crains.

    Dans la joie, je rêve. Dans l'amour, je tisse. Dans la fluidité, je vis.

    Lire la suite

  • Sagesse de mes mains ce matin...

    Issu du programme "Mon corps - mon trésor" dans le groupe de femmes facebook "Emanuela Carl - Vivez! Osez! le féminin sacré"

    (cliquez pour nous rejoindre!)


    Les mains et l'air

    Si la paume de mes mains reçoit sensations et cadeaux de la vie,
    le dos de mes mains, lui, a une autre sensibilité.
    Il est ma couverture, en lien avec en haut.
    C'est le bout de mes bras, il crée l'envergure.
    Avec lui, je m'envole.
    Avec lui, je prends l'espace.
    Je suis à ma place.
    Je plane, je vogue.
    Je me laisse emporter par le courant de la vie.
    Je vais où le vent me mène et prends le temps pour y aller.
    "Si tu veux aller vite, prends ton temps."
    Je peux être partout.
    Je suis en lien avec tout et tous.
    Je suis libre.

    (Emanuela Carl)

  • La lumière est là

    La lumière est là, cachée derrière les apparences.

    Derrière le solide, derrière la couleur, derrière la matière.

    De l'Amour, rien que de l'Amour.

    Deux deviennent un.

    Se brouille et s'éclaircit. Se précise et se reçoit.

    Le message de l'Amour.

    La lumière du feu.

    Le feu, qui parfois semble s'éteindre,

    bien là, timidement fougueux,

    imperceptible et bien là, derrière les apparences.

    La vision flotte, et dans le flou, se met à voir.

    Voir l'invisible à travers le visible,

    la lumière derrière la couleur.

    Passer de la couleur à toutes les couleurs.

    De l'uni à l'arc-en-ciel,

    par l'union à la lumière.

    Je me relie à la lumière, je me lie à l'Amour.

    Qu'il en soit ainsi.

    Ici maintenant, déjà accompli.

  • L'improvisation

    Pourquoi j'aime l'improvisation ?

    (crédit photo Vidal Cuervo)

    Elle donne la couleur de l'instant présent.
    Elle me permet d'accepter ce qui est, tel que ça vient, sans jugement.
    Elle me reconnecte à mon cœur, à des images, à un mouvement intérieur, à quelque chose de plus grand que moi qui me traverse.
    Elle me libère de quelque chose que je dépose, sans savoir ce que c'est.
    Elle n'a pas d'attentes au niveau de la performance.
    Elle transmet un message qui m'échappe.
    Elle me surprend.
    Elle est accessible à tous à tout instant.

    Et vous? Aimez-vous l'impro?
    Êtes-vous prêt à tenter l'expérience?
    Seul chez vous? Dans un cours?
    En corps, en voix, avec un instrument, avec un crayon, un pinceau ou un stylo?

    Je serais ravie de découvrir ce qui vous traverse de plus grand que vous dans l'instant présent...

    Merci pour votre présence, visible ou invisible

     

×