Créer un site internet

toutestdejala

  • Tout est là pour l'amour

    (Voir ma vidéo de la chanson "Shores of Avalon" en bas de page.)

    Le changement est incessant. J'arrête de résister. C'est trop d'effort. Je suis fatiguée. J'accepte de couler avec la vie. J'accepte de laisser la vie couler. Je fais un avec elle. Je suis la vie. Je suis tout. Je suis connectée. Les choses m'entourent et me guident. Mon corps m'embrasse et me guide. Il sait. Je le sais. Nous savons. Tout le monde sait. Qui veut le voir ? Moi. Je vois la structure sous-jacente. A travers toi, je te vois. Au-delà de nos réactions, je nous vois. Beaux, simples, portés. Nous sommes tant. Nous sommes tellement plus.

    Je vis pour vivre. Je vis pour le plaisir. Je vis pour l'extase. Je ne vis pas pour te plaire ni pour appliquer ce qu'on m'a appris. Je vis pour être moi. Nue, vulnérable, vraie. Parfaitement imparfaite. Je vis pour aimer et être amour. Je vis pour toi, je vis pour moi, je vis pour les arbres, je vis pour le papillon. Une seule et même chose. UNE.

    Et derrière ce changement incessant, il y a l'immuable. Toujours là, invariable. Toujours là, impalpable. Mon âme veut incarner l'amour sur cette Terre. Depuis toujours. Toujours plus. L'amour que je suis, l'amour que nous sommes. Tous, sans exception. Toutes mes actions se résument à une seule. Permanente, incessante. L'action d'amplifier l'amour dans ce monde. Réveiller l'amour, révéler l'amour, rappeler l'amour, revenir à l'amour, être amour. C'est tout. Rien de plus. Il n'y a rien de plus beau, rien de plus rude. Rien de plus doux, rien de plus ardu. Rien de plus léger, rien de plus intense. Rien de plus libre, rien de plus contraignant. Il n'y a rien de plus que l'amour. La seule mesure, pour l'amour, c'est la démesure. Aimer démesurément. La seule chose que j'aie à faire. Aimer les paradoxes. Aimer ne pas savoir. Aimer l'inconnu. Aimer le changement. Aimer tout ce que nous sommes.

    Aimer l'Homme qui s'épuise à vivre. Aimer l'Humanité et son besoin de combattre. Aimer la lutte inutile. Aimer l'insupportable. Aimer l'impardonnable. Aimer l'inacceptable. Lâcher les armes. L'amour est la plus grande puissance qui soit. L'amour a de multiples facettes. En prenant leur source dans l'amour, nos comportements sont libérateurs. Tout est inclus. Tout est là pour l'amour.

    Lire la suite

  • Sois le changement

    Photo prise par Simonanda Soundhealing à Glastonbury Tor

    Tu peux écouter mon coeur chanter sur soundcloud.

     

    Le changement, c'est quoi ? Le changement, c'est qui ? Le changement, c'est quand ? Le changement, c'est MAINTENANT !!! Eh oui, même si cette formule a perdu de sa crédibilité... c'est bien maintenant que ça se passe.

    C'est maintenant, c'est nous tous, c'est tous nos élans du coeur.

    Pourquoi on attend ? Pourquoi on repousse ? Pourquoi on se sent impuissant ? Pourquoi on croit que c'est les autres ? Parce qu'on a PEUR.

    Peur, oui. Peur d'être différent. Peur d'être critiqué. Peur d'échouer. Peur d'être rejeté. Peur de se tromper. Peur d'avoir tort. Peur d'être insignifiant. Peur de manquer d'argent. Peur d'avoir faim. Peur d'être à la rue. Peur d'être isolé. Peur d'avoir froid. Peur d'être agressé.

    Bref, en résumé, il y a la peur de souffrir et celle de mourir. Mais avez-vous déjà remarqué que toutes ces peurs ne nous protègent ni de la souffrance, ni de la mort ? Oui, concrètement, en faisant tout "comme il faut", on a l'impression de se mettre à l'abri et de se protéger. Et pourtant... derrière cette illusion... qu'est-ce qui est vrai ? La vérité, c'est que personne, peu importe sa vie, sa situation et la soi-disante protection qu'il met en place, n'est à l'abri de la VIE. Parce que la vie, c'est elle qui choisit. On le sait tous. Untel a été renversé par un bus, unetelle a un cancer, untel a eu un arrêt cardiaque, unetelle a eu un accident de voiture, untel a une maladie incurable, etc. Vous connaissez, n'est-ce pas ?

    Alors, si on se résout à faire la paix avec la mort, que fait-on de la souffrance ?

    Pour y répondre, je vous pose encore une question : Quelle est la plus grande souffrance que nous vivons en tant qu'être humain ?

    On peut parler de douleur physique. Il existe pourtant beaucoup de témoignages de personnes qui ont vécu la douleur, la torture, l'insupportable, et qui ont réussi à traverser cette épreuve. Je vous laisse y réfléchir ou vous renseigner.

    En réalité, la pire souffrance pour un être humain, celle qui donne l'élan d'en finir avec la vie car elle n'a plus aucun sens,

    c'est la CROYANCE DE NE PAS ÊTRE AIMÉ.

    Prenez deux secondes, trois grandes respirations, fermez les yeux et allez sentir dans vos cellules, dans vos organes. Voyez-vous défiler tous ces visages qui vous donnent cette sensation intérieure hyper agréable : celle d'être aimé ? Si vous prenez un peu plus de temps, êtes vous prêt à imaginer la souffrance de perdre cet amour-là ? Sans ces personnes qui vous sont chères, que reste-t-il de vous ?

    Voilà, nous y sommes. C'est la peur de la souffrance de ne pas être aimé qui a le pouvoir de nous enfermer dans des schémas et des comportements qui ne nous ressemblent pas. Oui, vous savez de quoi je parle. Les fois où vous dites oui pour ne pas déplaire, les fois où vous souriez pendant des heures alors que vous avez envie d'être ailleurs, les fois où vous vous forcez à faire quelque chose que vous détestez, les fois où vous approuvez poliment alors que vous n'êtes pas du tout d'accord, les fois où vous vous levez le matin alors que tout ce que vous avez à faire vous déplaît... et par conséquent, les fois où vous êtes de mauvaise humeur, les fois où vous enragez, les fois où vous pensez et dites du mal, les fois où vous vous auto-sabotez...

    Attention, pas d'inquiétude, cela nous concerne TOUS sans aucune exception. C'est normal, c'est ce qu'on nous a appris, et pour la plupart on nous a même appris que si nous ne nous efforçons pas à faire "comme il faut", nous n'aurons pas droit à notre part d'amour. Ca vous parle ?

    Or, l'Amour existe en permanence et en abondance. L'Amour est partout. L'Amour est la source de tout. Nous sommes tous Amour. Et il est temps de s'en souvenir. Car l'Amour, ce n'est pas à l'extérieur qu'on le trouve, mais en soi. L'Amour, c'est le regard que l'on porte sur soi et le monde. L'Amour, c'est l'accueil de ce qui est.

    La vraie question de cet article est :

    ES-TU PRÊT(E) À TE LIBÉRER DE TES PEURS POUR PERMETTRE LE CHANGEMENT ?

    Je voudrais préciser une chose, c'est que tout changement que chacun d'entre nous fait en soi, impacte le monde indubitablement.

    Vous ne me croyez pas ? Tentez-le, et vous verrez. Je vous en prie, écrivez-moi si vous ne le voyez pas. Cela m'intéresse grandement. Sachez que chaque personne que vous croisez risque d'être inspirée par ce que vous incarnez. Vous remarquerez que les personnes que vous avez l'habitude de côtoyer ne réagiront plus de la même manière. Vous commencerez à voir des choses en eux que vous ne soupçonniez pas auparavant. Vous apprendrez que certaines personnes font des choix similaires autour de vous. Vous rencontrerez de nouvelles personnes qui vous inspireront.

    Qui se lance ? Qui ose ?

    Oui, ça demande du courage. Parfois, oui. Mais... ça ne vous demande pas du courage, de continuer à vivre d'une manière qui ne vous permet pas d'exprimer entièrement qui vous êtes ? Personnellement, cela me demande moins de courage d'oser être moi que de rester dans quelque chose qui me freine et m'enferme. Il faut vraiment du courage pour accepter ce qui ne correspond pas à sa vérité personnelle. C'est à vous de voir. C'est vous qui savez.

    Contrairement à ce qui se dit, nous sommes TRÈS nombreux à incarner ce changement, beaucoup plus nombreux que ce que vous imaginez. Plus vous ouvrirez votre coeur, plus vous vous rendrez compte de cela. On peut d'abord avoir l'impression de s'isoler, puis on découvre qu'une grande famille nous attend.

    Je redemande : ES-TU PRÊT ???

    Oui ! Mais comment ?

    OSER REGARDER SES PEURS, OSER REGARDER SES OMBRES, S'AIMER TEL QUE L'ON EST.

    Oui. Mais comment ?

    En allant poser les questions tout au fond de ton coeur et de tes tripes, et en osant écouter les réponses. Tes pas se feront tous seuls, sous tes yeux, parce que tu sauras. Sur ta route, tu croiseras les personnes qui t'apporteront exactement ce dont tu as besoin. Tu suivras ta propre vérité. Tu écouteras ta propre sagesse. Tu verras la beauté inaltérable de ton être. Tu sentiras que tu es connecté à tout. Tu observeras que la vie te porte. Tu ouvriras ton coeur à tout ce que le monde t'offre, agréable ou désagréable, comme autant d'occasions de prendre conscience, de te libérer et d'aimer.

    Tu l'auras compris, le plus grand pouvoir que nous ayons à disposition, c'est l'AMOUR. Servons-nous-en ! Si chacun d'entre nous, du mieux qu'il peut, quand il le peut, se libère de ses peurs, de ses schémas et de ses croyances, alors croyez-moi, ça va faire des vagues ! N'oublie pas qu'une seule personne peut contaminer des dizaines, des centaines, voire des milliers de personnes ! C'est motivant, non ?

    Merci de garder espoir, merci de te souvenir que tu comptes, merci d'avoir confiance dans l'humain, dans la vie et dans la Terre, merci d'avoir le courage d'oser être toi.

    Chaque être est unique. Toi, qui me lis, tu n'as jamais existé auparavant et tu n'existeras jamais plus. Tu es précieux. Le monde a vraiment besoin de toi. C'est ensemble que nous créons le puzzle. Chacun sa fréquence, chacun son rôle, chacun sa part de vérité, chacun sa sagesse.

    Je me réjouis déjà de rencontrer ta belle lumière, ici ou là. L'élan profond de mon être, c'est de révéler et d'amplifier la lumière que tu es. Simplement parce que ce sont ces moments-là qui font chanter mon coeur. Et c'est si bon...

     

    Emanuela Carl, Prêtresse du nouveau monde

    Lire la suite

  • Fluidité

    J'invoque la fluidité dans ma vie.

    Quand les évènements paraissent contradictoires, quand je vois principalement les obstacles, quand je perds confiance dans l'abondance...

    Je regarde... en moi...

    Je sens... les parties de mon corps qui disent : "Non! Ca devrait être autrement!" Celles qui disent : "Je devrais mieux faire." Celles qui se taisent, qui ont peur de s'exprimer...

    Je regarde... en moi...

    J'entends... mes pensées. Celles qui croient à des concepts, celles qui s'attachent à des schémas, celle qui prétendent que je ne n'aurai pas ce qui me convient.

    J'écoute. J'écoute. Et je chante.

    Les yeux fermés, je regarde le film qui se déroule devant moi. Celui qui me déplaît aujourd'hui. Celui que j'ai créé.

    Je vois. Je chante.

    Je sens. Je ris. C'est beau.

    C'est beau parce que c'est moi. Le film, le scénario, les personnages... Je me reconnais.

    Je ris. Tout tombe. Tout s'écroule.

    Reste... la joie et la fluidité.

    Que demander de plus? Tout est déjà là.

    Alors... je choisis de tisser ma vie telle que je la rêve... et non telle que je la crains.

    Dans la joie, je rêve. Dans l'amour, je tisse. Dans la fluidité, je vis.

    Lire la suite

  • La lumière est là

    La lumière est là, cachée derrière les apparences.

    Derrière le solide, derrière la couleur, derrière la matière.

    De l'Amour, rien que de l'Amour.

    Deux deviennent un.

    Se brouille et s'éclaircit. Se précise et se reçoit.

    Le message de l'Amour.

    La lumière du feu.

    Le feu, qui parfois semble s'éteindre,

    bien là, timidement fougueux,

    imperceptible et bien là, derrière les apparences.

    La vision flotte, et dans le flou, se met à voir.

    Voir l'invisible à travers le visible,

    la lumière derrière la couleur.

    Passer de la couleur à toutes les couleurs.

    De l'uni à l'arc-en-ciel,

    par l'union à la lumière.

    Je me relie à la lumière, je me lie à l'Amour.

    Qu'il en soit ainsi.

    Ici maintenant, déjà accompli.

×